Vol : Au premier jour de son travail, Fatou Samba dérobe 2,9 millions de Fcfa

Vol : Au premier jour de son travail, Fatou Samba dérobe 2,9 millions de Fcfa

Au bout du fil, il y avait un certain Babacar Ndiaye qui s’est présenté comme un agent de  la Senelec. Ce dernier a demandé a parler à sa patronne qui, selon elle, était au travail. « Je lui ai  dit d’appeler Cécilia en lui donnant son numéro.

Babacar Ndiaye m’a rappelée pour me dire d’aller dans la chambre de la patronne et d’ouvrir le placard. A l’aide d’un pilon, j’ai ouvert le placard dans lequel se trouvait la somme de 500.000 Fcfa. Le monsieur en question m’a demandé de lui transférer l’argent par orange money. Et je l’ai fait sans me douter de rien ».

Ces déclarations de Fatou Samba n’ont pas convaincu le Tribunal car la version de  la partie civile, c’est-à-dire Yuan Chin son patron est tout autre. Selon ce dernier, arrivé chez lui, il a constaté que le placard était défait. Il vérifie et se rend compte qu’on lui avait dérobé ses 2 ?9 millions de Fcfa.

Il ajoute que quand il a interrogé la domestique, celle-ci lui répond qu’en ce moment, elle faisait le ménage. Le conseil de la partie civile trouve que la mise en cause est de mauvaise foi et réclame 3,4millions Fcfa pour la réparation du préjudice.

Le parquet a requis 2 ans dont 6 mois de prison ferme. La défense représentée par Me Sayba  Danfakha soutient que la prévenue a été dupée. Selon elle, si sa cliente avait l’intention de voler, elle n’allait pas attendre son Patron. Au final, le Tribunal a condamné Fatou Samba a 2 ans  dont 6 mois  de prison ferme et à payer 2,9 millions de Fcfa à Yuan Chin.

(Visited 17 times, 1 visits today)

Articles Simulaires

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *