Témoignage Des officiers congolais en Russie

 

Depuis plusieurs mois, les officiers stagiaires congolais en Russie vivent dans la précarité. Ceux, dits « payants », c’est à dire à la charge exclusive de l’État congolais n’ont pu percevoir leurs indemnités de formations depuis plusieurs mois. Ajoutez à cette misère sociale, le corps d’un AET mort d’une crise cardiaque à Blagoveschensk, qui n’a pu être rapatrié à Moscou.Depuis le 1er avril 2020, les élèves officiers stagiaires congolais en Russie pleurent l’AET (Ancien Enfant de Troupes) Arnaud NTSAMBA-FOUTOU de la promotion Henri Ondoko mort d’une crise cardiaque à Blagoveschensk, près de la frontière avec la Chine. Malgrè les multiples demandes faites à Moscou auprès de l’attaché de Défense Bleck Mambou, le corps du défunt n’a toujours pas regagné la capitale russe en vue de son rapatriement au Congo. « l’Attaché de Défense dit avoir informé sa hiérarchie à Brazzaville, mais il refuse de s’engager dans une telle dépense prétextant qu’il ne dispose pas de fonds » nous a affirmé un proche du dossier. Or d’après nos informations, la garde du corps à la morgue de Blagoveschensk du corps de l’AET Arnaud NTSAMBA-FOUTOU depuis plus d’un mois dépasse désormais le coup de son évacuation vers Moscou, rendant difficile l’opération les jours à venir. « C’est un véritable abandon de la part du Congo », s’indigne un officier congolais en fonction à Brazzaville qui a requis l’anonymat.Tous les élèves officiers stagiaires congolais en Russie ne sont pas logés à la même enseigne. Certains sont dits « payants », d’autres, dits « non payants ». Les stagiaires « payants » sont ceux qui sont pris en charge intégralement par l’état congolais. Ce dernier s’est engagé auprès des autorités russes à assurer tous les mois les charges alimentaires, vestimentaires sanitaires et les loyers de ses stagiaires dans leurs académies respectives. Les stagiaires dits « non payants » sont quant à eux pris en charge à 100 % par le gouvernement russe. Ce dernier leur verse en plus une subside de 200USD. Les stagiaires « payants » n’ont pas perçu depuis bientôt 7mois l argent promis par le Congo pour faire face aux dépenses de formation. « Les officiers russes profitent souvent des dettes de loyers des stagiaires congolais pour les humilier devant leurs camarades ; ils vont jusqu’à leur interdire l’accès aux soins et au réfectoire pour les repas… » affirme un AET formé en Russie qui a requis l’anonymat.

(Visited 6 times, 1 visits today)

Articles Simulaires

0 0 voter
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x