DISCOURS DU PREMIER MINISTRE

DISCOURS DU PREMIER MINISTRE

À LA CEREMONIE DE CLOTURE DE LA 25ème EDITION DE L’ESPACE D’INTERPELLATION DEMOCRATIQUE (E.I.D)

 

(CICB – 10 décembre 2021)

 

« • MADAME LA PRESIDENTE DU JURY D’HONNEUR DE LA 25ème SESSION DE L’ESPACE D’INTERPELLATION DEMOCRATIQUE ;

• MESDAMES ET MESSSIEURS LES MEMBRES DU JURY D’HONNEUR DE LA 25ème SESSION DE L’ESPACE D’INTERPELLATION DEMOCRATIQUE ;

• MADAME LE MEDIATEUR DE LA REPUBLIQUE ;

• MESDAMES ET MESSSIEURS LES MEMBRES DU GOUVERNEMENT ;

• MESDAMES ET MESSIEURS LES PRESIDENTS DES INSTITUTIONS DE LA REPUBLIQUE ;

• MESDAMES ET MESSIEURS LES ANCIENS PREMIERS MINISTRES ;

• MESDAMES ET MESSIEURS LES ANCIENS MINISTRES ;

• EXCELLENECES MESSIEURS LES REPRESENTANTS DU CORPS DIPLOMATIQUE ET CONSULAIRE ACCREDITES EN REPUBLIQUE DU MALI ;

• MONSIEUR LE GOUVERNEUR DU DISTRICT DE BAMAKO ;

• MONSIEUR LE MAIRE DE LA COMMUNE III DU DISTRICT DE BAMAKO ;

• CHERS INVITES, EN VOS RANGS, GRADES ET QUALITES ;

• MESDAMES ET MESSIEURS,

 

Permettez-moi, avant tout propos, de m’incliner pieusement devant la mémoire des victimes civiles et militaires tombés en défendant notre Patrie pour que nous puissions vivre. Comment ne pas avoir une pensée pieuse pour nos compatriotes lâchement assassinés, dans l’attaque barbare et inhumaine perpétrée sur l’axe routier reliant Songo à Bandiagara, le 3 décembre 2021. Nous n’oublierons pas toutes les victimes des pays frères de la communauté internationale.

 

Je présente, au nom du Président de la Transition, SEM. Col. Assimi GOITA, et au mien propre, à toutes les familles Maliennes et étrangères durement éprouvées par la perte des siens, les sincères condoléances de la Nation tout en souhaitant un prompt rétablissement aux blessés.

 

• DISTINGUES INVITES ;

• MESDAMES ET MESSIEURS,

 

Au nom du peuple malien, du Président de la Transition, Chef de l’Etat et du Gouvernement, je tiens à remercier et à rendre hommage aux personnalités qui ont bien voulu honorer de leur présence, cette 25ème Session de l’Espace d’Interpellation Démocratique (EID) après l’annulation de celle de l’année 2020 pour des raisons liées à la pandémie de la COVID-19.

 

L’EID, cet espace unique, né le 10 décembre 1994, constitue une illustration de cette volonté de donner corps à l’un des textes fondamentaux dont l’Humanité s’est doté en 1948 après la Seconde Guerre Mondiale, je veux parler de la Déclaration Universelle des droits de l’Homme du 10 décembre 1948.

 

Ce forum qui nous réunit, chaque année, précisément à cette mémorable date du 10 décembre, a pour objet d’informer les opinions publiques nationales et internationales sur l’état des droits de l’Homme au Mali, de contribuer de manière active et pédagogique à la réalisation d’une culture démocratique nationale et d’impulser de façon significative la politique de promotion et de protection des droits et libertés des citoyens.

 

• DISTINGUES INVITES ;

• MESDAMES ET MESSIEURS,

 

Pendant plusieurs décennies, les plus hautes autorités du pays, sous l’impulsion du Bureau du Médiateur de la République, ont créé les conditions d’instauration d’un dialogue démocratique entre gouvernants et gouvernés à travers les interpellations.

Les francs succès enregistrés au cours des vingt-quatre (24) précédentes éditions ont été réalisés, faut-il le préciser, grâce à une saine et pleine participation des membres du Jury d’Honneur de l’EID. Ces Femmes et d’Hommes, d’une valeur inestimable, composant le Jury d’Honneur, ont, dans la patience et la sérénité, conduit avec attention la mise en œuvre de leurs missions d’examen et d’écoute de toutes les préoccupations exprimées tout au long de la journée.

J’adresse, tout particulièrement, mes déférents compliments à Madame la Présidente du Jury d’Honneur, pour la patience soutenue et la grande maîtrise avec lesquelles elle a conduit les travaux et les mêmes compliments sont formulés à l’endroit de toute l’équipe qui l’entoure. Je relève avec beaucoup de satisfaction que le Jury d’Honneur est essentiellement composé de nos compatriotes de grandes valeurs.

À ces remerciements, j’associe nos nombreux concitoyens, les organisations de la société civile et l’ensemble des acteurs œuvrant dans le domaine des droits de l’homme qui ont accepté de participer, si positivement, à cette Session de 2021 et ce, malgré le contexte sécuritaire actuel de notre pays.

 

• DISTINGUES INVITES ;

• MESDAMES ET MESSIEURS,

 

J’ai noté avec un immense plaisir et une grande satisfaction, le traitement diligent réservé aux préoccupations des usagers des services publics et des justiciables maliens, lors de cet exercice démocratique annuel.

À ce titre, il y’a lieu de souligner que si l’EID, dans un passé récent, dénombrait des dossiers à examiner excédant largement les capacités opérationnelles du Bureau du Médiateur de la République, cette 25ème édition, contrairement à celles-ci, a enregistré, seulement 280 dossiers d’interpellations contre 465, en 2019 pendant que les Délégations Territoriales, enregistraient au total, 191 dossiers d’interpellation, soit un pourcentage en décroissance qui s’établit à 68,22 %.

 

• DISTINGUES INVITES ;

• MESDAMES ET MESSIEURS,

 

Ces résultats flatteurs ont été atteints grâce aux efforts déployés par le Médiateur de la République qui a su d’une part, associer nos compatriotes des diasporas aux sessions de l’EID, notamment celles résidant dans les pays à forte concentration malienne, et d’autre part, initier et mettre en œuvre des mesures diligentes en 2019-2020, avec la désignation de Correspondants du Médiateur dans les Ambassades et Consulats.

 

• DISTINGUES INVITES ;

• MESDAMES ET MESSIEURS,

 

À cette note de satisfaction, il faut ajouter la proactivité des Départements ministériels interpellés et la résolution de questions qui leur ont été soumises.

Je les encourage à persévérer dans ce sens et à répondre systématiquement aux sollicitations du Médiateur de la République avec au cœur, les nouvelles recommandations.

 

• DISTINGUES INVITES ;

• MESDAMES ET MESSIEURS,

 

Le citoyen malien de plus en plus exigeant attend de l’Administration qu’elle s’acquitte de ses missions avec efficacité, dans le respect des principes d’égalité, de légalité, de neutralité et d’impartialité. Malgré le contexte politique, institutionnel, économique social et sécuritaire difficile que vit notre pays, le Gouvernement ne ménagera aucun effort pour continuer à soutenir l’EID.

Dans ce sens, le chantier de la modernisation de notre appareil administratif et de notre système judiciaire se poursuivra, en particulier, à travers les Assises Nationales de la Refondation (ANR).

Dans cette perspective, convenez avec moi que, le nouvel édifice d’un Mali de nos rêves en gestation sera conçu avec minutie et intelligence après un état des lieux des fondamentaux de l’État qui permettra, à coup sûr, la prise en compte de l’essentiel des préoccupations des citoyens.

C’est en vue de refonder le Mali de nos rêves que je lance un appel solennel après celui du Président de la Transition à toutes les maliennes et maliens à participer massivement aux travaux des ANR qui débuteront dès ce 11 décembre 2021.

 

• DISTINGUES INVITES ;

• MESDAMES ET MESSIEURS,

 

Fondamentalement, notre ambition est de bâtir une nouvelle forme d’administration et de gestion des affaires publiques, au service exclusif des usagers.

Vous le savez, sans nul doute, Chers invités, Mesdames et Messieurs, l’enjeu est considérable puisqu’il il s’agit de conforter davantage la puissance publique et de renforcer l’autorité de l’Etat par une bonne Gouvernance basée sur des principes d’équité et d’égalité.

C’est à cet engagement solennel, que je convie l’ensemble des Maliens, du haut de cette tribune que je considère comme étant pour le Mali, celle des droits et d’espoir d’une saine administration.

 

• DISTINGUES INVITES ;

• MESDAMES ET MESSIEURS,

 

Au terme de cette journée riche en échanges, je renouvelle, une fois de plus, mes très vifs remerciements et mes chaleureuses félicitations à Madame le Médiateur de la République, à ses collaborateurs, ainsi qu’à la Commission préparatoire, pour le sérieux et l’abnégation qui ont été les vôtres, dans la conduite de l’EID.

Avant de terminer, permettez-moi de saluer et de remercier la Presse nationale et internationale, les organisations de défense des droits de l’Homme, pour les efforts qu’ils déploient quotidiennement pour relayer les conclusions et recommandations issues des travaux de l’EID.

 

• DISTINGUES INVITES ;

• MESDAMES ET MESSIEURS ;

 

Je vous donne l’assurance que les recommandations issues des travaux de cette 25ème Edition de l’EID seront traitées avec diligence par le Gouvernement dans les meilleurs délais.

 

• DISTINGUES INVITES ;

• MESDAMES ET MESSIEURS,

C’est le lieu et l’occasion pour moi, en terminant, de réitérer la gratitude du Président de la Transition, Chef de l’Etat et de l’ensemble du Gouvernement à tous les participants à ce 25ième forum de l’Edition de l’EID de l’année 2021.

Je vous souhaite à toutes et à tous, un bon retour dans vos foyers respectifs.

Sur ce, je déclare clos les travaux de la 25ème Session de l’EID 2021.

Je vous remercie pour votre aimable attention.

Que Dieu bénisse le Mali en ce jour sain de vendredi. »

(Visited 31 times, 1 visits today)

Articles Simulaires