DÉCÈS DE SOUMAILA CISSÉ : QUEL AVENIR POUR L’URD ?

DÉCÈS DE SOUMAILA CISSÉ : QUEL AVENIR POUR L’URD ?

La brusque disparition de «SOUMI CHAMPION» a chamboulé tout. Son parti pourra-t-il avoir la force d’atteinte de bla « Colline du pouvoir » sans son défunt président fondateur ? L’absence de l’économiste chevronné rabat de facto les cartes du marigot politique !
Pour la prochaine présidentielle, un favori était annoncé: l’honorable Soumaïla Cissé. Décédé au moment où le Mali attendait le père Noêl, le départ sans retour du président de l’Union Pour la République et la Démocratie (URD) change tout. Notamment dans l’arène politique où la côte de l’ex patron de l’Union Économique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA) aura explosé en 2020. Tout d’abord à cause de son rapt lors des législatives, mais aussi suite à sa libération, où Soumaïla Cissé nous reviendra saint et sauf.

Bien qu’interpellé sur ses sorties anticipées médiatiques au lendemain de son retour parmi les siens, Soumaïla Cissé était très actif. Il fut présent au décès d’Amadou Toumani Touré qui lui ouvrira les portes de sa carrière internationale. Plusieurs pays ont vu sa présence pour une tournée de remerciement, ces derniers temps, d’où son décès au Niger.

Seulement, le grand favori de Koulouba 2022 a déjoué tous les pronostics. S’il était vu gagnant au sortir d’un second tour dans une élection  où la junte entend s’inviter, il ne sera plus de la partie.

Son décès fragilise l’URD qui ramait sur une montée en flèche. Une conférence nationale était d’ailleurs prévue en Décembre dernier où la rentrée politique de «SOUMI CHAMPION» se ferait. Reportée à cause du COVID-19, le peuple n’aura pas l’occasion de voir le chef de l’opposition en meeting grandeur nature sur mobilisation de son parti.

Le Rassemblement Pour le Mali (RPM) étant émietté lors de sa détention arbitraire, il est clair que l’Union Pour la République et la Démocratie (URD) tenait la corde et semblait faire office de première force.

D’autre part, feu Soumaïla avait un carnet d’adresses très important. Une base de données à même de lui permettre de tenir tête aux ‘‘rois’’ de Kati qu’il n’avait pas affronté frontalement. Ces derniers avaient quand même pris les devants en faisant planer l’ombre d’un projet de réduction d’âge à Koulouba.

Pire, ils n’ont pas daigné organiser des funérailles nationales à l’endroit du défunt. Les ingrédients étaient donc (…)

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LE « NOUVEL HORIZON » DU MERCREDI 06 JANVIER 2021

BAMOÏSA –

Source : NOUVEL HORIZON

(Visited 17 times, 1 visits today)

Articles Simulaires

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *