COMMENT PEUT-ON RESPIRER…

COMMENT PEUT-ON RESPIRER…
Si aux États-Unis, la désinvolture des supremacites blancs racistes tuent de sang froid, sans aucun remord, des Nègres Afro Américains…  Le dernier en date, GEORGE FLOYD, dont l’exécution filmée, diffusée en direct sur les réseaux réseaux, déferle la chronique. L’Amérique s’embrase au point de foutre la trouille sur la maison blanche.
Au Congo, à Brazzaville, l’incompétence des mains inexpertes du corps médical se rend, chaque jour que Dieu fait, coupable de meurtres sur patients dans l’indifférence totale, débile et méchante… CHLOE BAFOUIDI NSONI, en état de grossesse arrivée presqu’à terme, à priori en bonne santé, est la dernière connue à en faire les frais, payant cash de sa vie, parce que ayant pris la le malencontreux chemin de l’hôpital public, où dans une magistrale confusion, elle est tragiquement déclarée, sans test préalable, cas Covid-19. Elle s’en est allé, lâchement condamnée à mourir par une bande de toquards en blouses blanche-bleue-verte, au moment où elle s’apprêtait à offrir à l’humanité une précieuse autre vie, qu’elle va, hélas, emporter avec elle (dans sa tombe) !
Que peut encore faire et avec quel courage, s’il lui reste un minimum de probité, le ministre de la santé, qui plus est une femme, calfeutree dans son bureau, accrochée à son poste depuis l’annonce de ce qui tient lieu d’ignoble assassinat sans cause par un système sanitaire défaillant dont elle, madame le ministre, porte la responsabilité politique ? Son silence, insoutenable, signe le double meurtre endossé par le gouvernement de l’Etat, et rendt ainsi plus que douloureuses la détresse des familles éprouvées ainsi que la désesperance de tout un peuple. Et ces médecins, sur toute la chaîne de décision qui a conduit cette « pauvre » dame dans ce couloir de la mort, de l’Hôpital de base de Makelekele jusqu’à la clinique Leyono (où elle n’aurait jamais dû arriver ou ne pas être internée une seule petite minute) en passant par Blanche Gomez (Hôpital Mère et Enfant) , ces médecins, dis-je, arrivent ils à trouver le sommeil paisible ? N’est-il pas venu le temps, pour l’honneur et en vertu du noble serment de la profession chère à hypocrate, que les responsables des faits et actes de nature delictuelle ou criminelle rendent illico leurs blouses, les responsables administratifs et politiques à tous les niveaux prennent enfin leur part, avant de se mettre promptement à la disposition de la justice pénale ? Il faut toujours rêver… , car « ceux qui jugent grands les châtiments du « Peuple » doivent considérer qu’il n’est pas déchéance qui n’arrive et de dette qui ne se paye. »
Y’en à marre ! Oui, ce peuple en a assez de compter toutes ces morts gratuitement distribuées dans ce pays en chute libre (sans parachute), de sorte que le folklore médiatique du Parquet près le Tribunal de Grande Instance de Brazzaville que l’on s’apprête à offrir à l’opinion pour finir, assurément, dans une impasse judiciaire classée sans suite, est d’autant plus insupportable.
Attention,! La coupe est (..) bien trop pleine !!
À Brazzaville, le 02 juin 2020.
(Visited 5 times, 1 visits today)

Articles Simulaires

0 0 voter
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x