đŸ”” Opinion : Un journaliste ne s’humilie pas, on n’humilie pas un journaliste

 

Moi je ne vilipende pas le « Pape des Medias ». C’est un homme que j’admire par sa force de redistribution qui restera une rĂ©fĂ©rence dans l’environnement de la presse camerounaise. Je ne questionne pas l’origine.

M. Enerst Obama ne mĂ©rite pas marcher sans chaussures devant ses collĂšgues et confrĂšres. Il est un homme. Il a des dĂ©fauts. Mais, il est de loin le meilleur de V4 en matiĂšre de prise d’antenne. Je ne parle pas du contenu de ce qui sort de sa bouche ou de ses Ă©missions.

S’il a fait des gaffes ça se gĂšre en famille. Le Code du Travail existe. Je pense. En attendant, il faut le dire. Le Pape des MĂ©dias ne fait pas pire que les DP qui inondent la presse…

D’ailleurs pourquoi cette multiplication de titres? Si ce n’est souvent la consĂ©quence du dĂ©saccord entre un employĂ© et un employeur…

Les boss au Cameroun et partout dans le monde tiennent les vies des employĂ©s. C’est pourquoi on dit souvent qu’un boss a 50 vies qui signifient 50 employĂ©s.

Lorsque, un des employĂ©s prĂ©sente une volontĂ© ou est dans les bonnes graces d’un ami du boss, ça heurte le boss… Il est dans l’incertitude. LĂ , il faut partir…

Moi je suis parti de la Direction de rĂ©daction d’un journal L’Economie avec ce comportement des boss dans la presse…

Un matin je m’entends dire que je cherche le travail… ce qui Ă©tait faux… mais qui est normal pour le cerveau que j’ai. AprĂšs, c’est que je suis proche de… ce qui est faux. Etc.

Il faut savoir repartir Ă  00. L’argent d’autrui n’est pas ton argent. Un boss ne peut pas acheter ta vie au sens propre avec son argent.

Moi, j’ai rencontrĂ© M. Obama dans son siĂšge de DG de V4 en 2018. C’Ă©tait un sujet autour de la pratique professionnelle. Il m’avait Ă©coutĂ© dans son bureau digne d’un vrai DG qu’il est difficile de quitter dans notre environnement. Au contraire, il aiguise les appĂ©tits. AprĂšs son Ă©viction, moi Ă  sa place je partais en disant merci au Boss. Mais, pouvait-il le faire?

Non.

Il Ă©tait prisonnier de cet environnement de travail. Le paradis Ă  comparer Ă  ce que les DP et DG des mĂ©dias proportionnellement du mĂȘme niveau que le Pape des MĂ©dias imposent aux journalistes.

Je dis non. Trois fois non. Un journaliste ne s’humilie pas par sa pratique du mĂ©tier. Un journaliste ne doit pas ĂȘtre humiliĂ© par un patron. Et mĂȘme par l’Etat du Cameroun qui laisse ce corps de mĂ©tier dont la fonction dans la socialisation des populations est capitale.

Malheureusement, de plus en plus, les journalistes sont humiliés par des patrons et souvent meurent dans la précarité totale.

Mon voeu est que le Pape des mĂ©dias protĂ©ge l’image de V4 si durablement bĂątie avec M. Ernest Obama. Parce que cette chaĂźne a eu des Docteur et Professeur comme DG. Mais, je dis bien: jamais le VISUEL de V4 n’a Ă©tĂ© aussi reluisant que sous la direction de M. Ernest Obama. J’insiste sur le fait que je ne parle pas du contenu de ses propos ou de ce qui sort de ses Ă©missions.

Le maintenir en captivitĂ© signifie qu’il est le 10. Ce que je ne crois pas devant le Pape des mĂ©dias. Le Code du Travail peut rĂ©gler le reste. Je pense.

Confraternellement à Ernest Obama. Respectueusement au * »Pape des médias »* au Cameroun.

(Visited 2 times, 1 visits today)

Articles Simulaires

0 0 voter
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x